Benoit Bories – Greffes Sonores à la Gauna

Événement Eurocultures

Date / Heure
Date(s) - 28/05/2021 - 29/05/2021
Toute la journée

 

Greffes Sonores à la Gauna

Vendredi 28 mai et Samedi 29 mai (en extérieur)

 Trois rendez-vous investissant le paysage

 Vendredi 28 mai : Diffusion de la pièce «la forêt des violons». Accueil public à partir de 18h, concert à 19h. Durée : une heure. Venez avec votre transat, votre couverture, votre hamac !

 Benoît a passé tout le mois de juin 2020 dans le val di Fiemme dans les Dolomites avec Francesca Bolognesi, la co-autrice de cette création documentaire. Ils ont suivi des hommes de cette région faisant sonner une espèce endémique de sapins afin de choisir les essences qui feront leurs futurs instruments de lutherie. « La forêt des violons » est un cheminement sonore fait de la musicalité des paysages; par moments, des voix se font entendre, incorporées dans la rythmique de la composition.

Samedi 29 mai : STAGE d’initiation à la prise de sons – 10h/12h piquenique 14h/16h

« A l’occasion d’un moment choisi de la journée, un réveil des oiseaux par exemple, après avoir présenté les différents dispositifs de captation sonore stéréo, nous irons chasser les sonorités de manière à recomposer dans un deuxième temps un paysage sonore fait des rencontres du matin. Il sera également question du pouvoir de transformation musical de certaines sonorités captées. En quelque sorte des histoires de greffe sonore, comme l’on pourrait le faire dans son verger. »

Attention : places limitées à 10 personnes.

 

Samedi 29 mai : Diffusion de la pièce  « Lettre à Irma ». Accueil public à partir de 18h, concert à 19h. Durée : une heure. Venez toujours avec votre transat, votre couverture, votre hamac !

 « Lettre à Irma » est une création sonore composée à quatre mains avec Aurélien pendant le confinement. C’est une lettre que Benoit a écrite à sa fille, née l’année où la crise est entrée dans nos vies. Ils ont allé chercher les nouvelles sonorités de la ville, redécouvertes avec la rumeur qui s’est assoupie. Ils ont enregistré les paysages sonores la nuit et au petit matin.

Benoit Bories : son activité de création sonore vient à l’origine du documentaire sonore. Elle s’est transformée peu à peu avec le temps vers des productions plus hybrides alliant des formes empruntant à l’art sonore, la composition acousmatique et au field recording tout en en conservant cette volonté de documenter des questions sociétales.

Depuis cinq ans, il élabore également des créations sonores pour le spectacle vivant, des installations et des performances live hybrides. Il a remporté plusieurs prix et mentions à l’international pour son travail sonore.

Lors de sa résidence à la Gauna, il sera en binôme avec son « compagnon de son » Aurélien Caillaux, créateur sonore également et fondateur des Voix de Traverse. Il a réalisé plusieurs balades sonores à Toulouse et dans la région, mis en place des ateliers d’écoute et d’initiation au documentaire sonore en structures scolaires et participé à des projets transdisciplinaires et radiophoniques autour de collectes de mémoires ou de réalisations audiovisuelles. Il travaille depuis deux ans en duo avec Benoit Bories à la réalisation de créations documentaires acousmatiques.

Pour ces trois moments la réservation est indispensable, les places sont limitées because COVID38.

Contactez la Gauna au 06 12 45 25 11 ou à l’adresse suivante : contact.gauna@gmail.com

 

le site de Benoit : https://faidosonore.net/

Demarche artistique Benoit Bories

Diffusion avec un dispositif octophonique appartenant à l’association Eole et à Henri Demillecamps, artiste audois. Nous les remercions au passage.

 

 

Partager:
Share